Nos Membres et Visiteurs

Les différentes variétés de discus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les différentes variétés de discus

 Topic créer par 

Message glagb a répondu le 15/05/15, 05:26 pm

Origine biochimique, origine physique, compréhension de la couleur des souches  sauvages aux variétés hybrides.  
Les variétés chromatiques des Symphysodons :

Classification phylogénétique. Téléostéens là se situe les discus.
Classification scientifique.     Uni: Animalia.    Embranchement: Chordata.
Classe: Actinoptérygiens.   Sous-famille Neopterygiens.   Famille: Cichlidae. 
Sous-famille: Cichlasomatinae.  Tribu: Heroini.

Genre: Symphysodon.     
Ordre: Perciformes.  Infra-classe : Teleostei.  
                             
Dans le labyrinthe des souches de Symphysodons en passant par les variétés hybrides, Il n’y a que quelques maniements. Dame nature fait-elle si mal les Symphysodons  pour qu’il nous faille à ce point les métamorphoser?

Les Discus (Symphysodon) forment un genre de poissons d'eau douce de la famille des Cichlidae. Il regroupe trois espèces: le (Symphysodon Discus) appelé communément Discus de Heckel , le (Symphysodon aequifasciatus) qui regroupe aussi deux variétés (Haraldi (bleu) et axelrodi (brun)) c'est ce Discus là qui a donné les premier Discus d'élevage dont les Discus turquoises, les pigeon Blood, Marlboro etc..... appelé communément Discus commun et le dernier c'est le (Symphysodon tarzoo) appelé communément Discus vert. Ce sont des espèces populaires en aquarium.


Les variétés chromatiques du Discus :

Le Discus fait partie de ces espèces où la classification présente une difficulté certaine. Afin de parler le même langage en évitant au maximum les confusions, on peut dégager trois principaux modes de classement. Le premier, tient compte de la classification scientifique du poisson, intégrant le nombre d’écailles, le nombre d’ouvertures nasales, la répartition géographique, etc. 
On distingue le Discus de Heckel (Symphysodon Discus Discus) décrit pour la première fois en 1840 et le Symphysodon Discus Willischwartzi décrit par Burgess en 1981. Mais les débats sont encore d’actualité concernant la taxinomie, notamment pour les Symphysodon Tarzoo et le Symphysodon Haraldi. Pour être le plus complet possible on notera donc les appellations scientifiques suivantes comme étant les plus courantes: Symphysodon Discus, Symphysodon aequifasciatus. Symphysodon aequifasciatus aequifasciatus, Symphysodon aequifasciatus Axelrodi, Symphysodon aequifasciatus Haraldi.

Les appellations commerciales sèment aussi le trouble dans la tentative d’uniformiser la classification des Discus. On trouvera du Ring Léopard ou du Léopard Circle qui ont pourtant les mêmes caractéristiques. Il en est de même pour les sauvages, les appellations sont initialement données en fonction du lieu de pêche mais dans le but de ne pas divulguer les rios poissonneux, celles-ci sont volontairement faussées.
Une autres méthode, grand public et utilisée en concours, consiste à discerner la notion de sous espèces de la notion de variété chromatique, on considère alors les patrons de coloration et les dessins.


Catégorie Heckel: Discus Heckel:
Cette variété se caractérise par la présence marquée de certaines barres verticales. La 1ère barre se situe au niveau de l’œil, la plus évidente est la 5ème barre verticale souvent plus large et très marquée et pour finir, la 9e barre, à la base du pédoncule caudal. Son patron de coloration est vermiculé de bleu pâle et de brun très clair. Il existe des Heckel Blue Face qui présentent une forte pigmentation bleu sur la région céphalique et les opercules. Ces derniers sont très recherchés par les amateurs.

Catégorie Brun: Discus Santarem:
Comme son nom l’indique, le patron de coloration est à base de brun tirant vers le rouge. On trouve de magnifiques formes sauvages présentant quelques vermicules sur la face ainsi qu’une collerette noire bien marqué surmontée d’un liseré rouge.

Catégorie Bleu: Discus Royal:
Cette catégorie regroupe les Discus de type «Royal» dont la base bleu est striée de vermicules brun rouge.

Catégorie Vert: Les Coari, les Téfé:
Les Coari et autres Téfé ont pour particularité de présenter, sur leurs flancs, une couleur vert tirant parfois vers le jaunâtre. Les plus beaux spécimens sont couverts de petits points rouges, on les nomme alors « verts à points rouges »

Catégorie Turquoise vermiculés: Discus Turquoise:
De base bleu et présentant des stries rouges, les turquoises vermiculés sont parmi les souches qui ont été les plus développées sur le plan de l’élevage. Les Allemands, mais aussi les asiatiques, ont affiné les croissances et les croisements  pour  en obtenir une grande quantité de variantes chromatiques. Ainsi on peut trouver les fameux turquoises du Dr. Schmidt Focke ou encore le Réflexion D qui a participé en partie à la reconnaissance de Ng. Wayne.

Catégorie Turquoise uni:
Les turquoises unis ont pour particularité de ne présenter aucune vermicules sur leur corps uniformément bleu. Leur œil bronze ou rouge cerise contraste alors très fortement à l’image des Blue Diamond.

Catégorie Rouge uni: Discus Marlboro:
Dans cette catégorie nous trouverons bien souvent des Red Cover, des San Merah et des Marlboro. Leur corps est presque entièrement rouge, seule la tête reste encore parfois incolore ou bleu pâle.

Catégorie Turquoise rouge:
Dans cette catégorie nous trouverons bien souvent des Red Cover, des San Merah et des Marlboro. Leur corps est presque entièrement rouge, seule la tête reste encore parfois incolore ou bleu pâle.


Catégorie Open uni: Discus Blanc:
Cette catégorie récente regroupe des variétés telles que les Snow White, Yellow Cristal, Pigeon Silver, etc… Ces appellations commerciales présentent des Discus à la couleur presque entièrement uni jaune, blanc ou bleu argenté.

Catégorie Open rouge pointé: Discus Spotted Pigeon:
Plusieurs sortes de Discus pointés sont exhibées dans cette catégorie. Souvent, la base Snake est présente dans les gènes de ces poissons permettant l’apparition d’un pointage rouge plus fin. On y trouve des Léopards Snake Skin, des White Léopard, des White Eruption, mais aussi des Pigeon Red Spotted.


Catégorie Pigeon Blood: Discus Pigeon Blood:
Cette catégorie regroupe tous les Pigeon Blood. Le patron de coloration peut varier de l’orange clair (quasi jaune) au rouge soutenu. Il peut présenter des vermicules ou des points blancs, ou bleus clairs, avec des tailles ou des motifs divers.

Catégorie Rouge pointé: Discus Full red spotted:
Des points rouges sur un corps de base bleu plus ou moins clair font la particularité de cette catégorie. Les Full Red Spotted dont les points sont également présents sur les opercules et ont été très appréciés lors des derniers concours.

La demande aquariophile en la matière évolue, les couleurs les plus vives ainsi que les variétés issues de l’hybridation sont les plus vendues. Il reste cependant un bon nombre d’amateurs avertis qui ne jure que par les Discus sauvages.
En Asie, il faut savoir que chaque éleveur dispose de plusieurs spécimens sauvages pour apporter du sang neuf, et ainsi éviter la détérioration du patrimoine génétique de ses Discus.

Les cichlidés font partie des plus beaux poissons, leur couleur ont une double origine: 
Une origine biochimique: liée à la présence de pigments dans le derme, on parle ici de coloration pigmentaire.

Une origine physique: on parle ici de coloration structurale due à des phénomènes physiques lumineux d'interférence, de diffraction, de diffusion. 

Les 2 premiers phénomènes physiques, rendent comptent des couleurs irisées (arc en ciel) qui varient selon l’angle sous lequel on regarde l’animal. La couleur irisée est due à l’interférence de la lumière réfléchie par les 2 faces d’une couche de faible épaisseur, ici les nageoires des poissons (mais aussi pour les ailes des libellules).
La diffusion de la lumière à travers des milieux troubles (colloïdes) est responsable de coloration bleue non irisée, ne variant pas selon l'angle d'incidence (Effet dit de Tyndall). Ici les rayonnements de faible longueur d'onde (bleu) sont réfléchis, alors que les rayonnements « plus long » (rouge, jaune) traversent le milieu. Cet effet responsable de la coloration bleu du ciel, se rencontre chez les poissons grâce à la présence chez ces derniers de particules (microcristaux de guanine : cf. loin) au niveau du derme. 

C'est la superposition des colorations pigmentaires et structurales qui rend compte de la grande variété possible de la couleur des cichlidés. Par exemple l'association d'un pigment jaune et d'un effet Tyndall sera responsable d'une coloration verte. 

Les différentes couleurs :

Elles sont liées à la présence dans le derme de "cellules de la coloration": les chromatophores qui sont de 2 types. 
Les bio-chromes : qui contiennent des pigments
Les schemochromes : responsables de la « couleur structurale » de type « effet Tyndall ». 
Le noir (ou brun foncé) : 
Dépend de la présence de mélanophores contenant un pigment noir, la mélanine qui est synthétisée à partir de la tyrosine (acide aminé).
Le rouge et le jaune:
Sont aussi des couleurs pigmentaires dues à la présence de caroténoïdes (dans les érythrophores) et de xanthoptéridines (dans les anthophores).
Il faut noter que ces pigments rouges et jaunes peuvent coexister au sein d'un même chromatophore (érythrophores ou anthophores). (Mills, et al. 2009).
Si les xanthoptéridines peuvent être synthétisées par le poisson, les caroténoïdes ont une origine uniquement exogène et sont apportés par l'alimentation.

Le bleu :

Chez de rares poissons (poissons discus) existe un pigment bleu contenu dans des bio chromes (cyanophores), ce pigment est très rare chez les vertébrés et n'est sans doute pas à l'origine de la coloration bleue des cichlidés.
Le bleu « pétant » de nos protégés est une couleur structurale (effet Tyndall). Ceci grâce à la présence de schemochromes du derme (les iridophores). Les iridophores sont des cellules contenant des petites plaquettes constituées le plus souvent de microcristaux de guanine (base azotée rentrant en particulier dans la composition de l'ADN). La couleur bleue est obtenue par diffusion de la lumière à travers le milieu ainsi constitué. Les rayonnements rouges et jaunes traversent le milieu, alors que les rayonnements de faible longueur d'onde (bleus) sont réfléchis.

Les belles couleurs sont faites pour être vues.
Le monde des cichlidophiles est parfois surprenant, certains ne jurent que par les Symphysodons, d'autres ne voient dans les sauvages du Nhamunda que des poissons jaunes et bleus et sont des inconditionnels des rios voir de l’amazone. Personnellement je ne limiterai pas les Discus poissons jaunes et bleus, il y a aussi de jolis bruns. Mais il est probable qu'il y ait plus de poissons «rouges» ou «verts» dans les lacs  en remontant les différends, rios de l’amazone. 
Ceci tient sans doute à la nature du milieu qui diffère dans les eaux, où en particulier la qualité de l'eau n'est pas la même. 

L'eau du Tapajos est très claire et laisse passer facilement la lumière sur une bonne Profondeur, et la synthèse est le développement d’un plancton abondant. Le Nhamunda au contraire a une eau dont la turbidité limite assez vite la pénétration de la lumière. Il est donc encore ici question de la longueur d'onde du spectre lumineux, schématiquement : Dans le Tapajos les ondes de courte longueur «passent» (bleu).

Dans le Nhamunda elles sont vite absorbées par les particules en suspension alors que les plus longues continuent à « pénétrer » le milieu sur une plus grande profondeur.

Des études sur la vision des cichlidés semblent confirmer que la sensibilité visuelle des cichlidés du Tapajos est plus marquée pour les longueurs d'ondes longues (rouge, vert), à l'inverse des cichlidés du Nhamundã  pour lesquels la sensibilité visuelle est plus marquée pour les longueurs faibles (bleu, jaune). (Carleton, et al.)
Il est même possible que certains Discus i voient les UV et aient développés une vision tétra chromatique (UV, bleu, jaune, rouge). 
Dans ces eaux les cichlidés ont sélectionné un moyen (gènes) leur permettant de s'adapter à leur milieu, en privilégiant au niveau des cônes rétiniens des récepteurs lumineux (pigmentaires) sensibles à la qualité de la lumière présente. 
Chromatophore : cellules cutanées responsables des changements de couleur chez certains poissons et mollusques. Du grec khrôma="couleur" et pherein="porter".

Voilà une vue exhalée de notre Discus alors n’hésitez pas à regarder, observer, épier, bigler, estimer, reluquer, fixer, guigner, scruter, toiser, lorgner, mater, voir, mirer, zieuter etc…après toutes ses définitions, vous n’aurez plus d’excuses pour admirer de vos protégés, et éventuellement prendre des décisions parfois lourdes de conséquences!

_________________
Didier the glagb
avatar
glagb
Admin

Masculin Messages : 5921
Date d'inscription : 29/11/2014
Age : 57
Localisation : Belgique(Presles)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes variétés de discus

 Topic créer par 

Message Freddunord a répondu le 15/05/15, 05:50 pm

beau boulot didier, merci pour ce beau reportage sur les didis

_________________
Fred
avatar
Freddunord
Membre dévoué --> 1001 à 2000 messages
Membre dévoué --> 1001 à 2000 messages

Masculin Messages : 1437
Date d'inscription : 23/12/2014
Age : 29
Localisation : Saint omer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes variétés de discus

 Topic créer par 

Message glagb a répondu le 15/05/15, 06:19 pm

Ca va faire avancer le schmilblick Smile

_________________
Didier the glagb
avatar
glagb
Admin

Masculin Messages : 5921
Date d'inscription : 29/11/2014
Age : 57
Localisation : Belgique(Presles)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes variétés de discus

 Topic créer par 

Message toinom a répondu le 15/05/15, 06:42 pm

Super Didier!!!cheers cheers cheers
Tu dois avoir mal aux deux index Razz Razz.
Je vais lire cela à tête reposée...et MERCI!!

_________________
<((((°>
avatar
toinom
Co-Admin

Masculin Messages : 3880
Date d'inscription : 18/12/2014
Age : 57
Localisation : Villepreux (Yvelines)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes variétés de discus

 Topic créer par 

Message glagb a répondu le 15/05/15, 07:00 pm

Juste la tête Smile

_________________
Didier the glagb
avatar
glagb
Admin

Masculin Messages : 5921
Date d'inscription : 29/11/2014
Age : 57
Localisation : Belgique(Presles)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les différentes variétés de discus

 Topic créer par 

Message Contenu sponsorisé a répondu


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum